mardi 16 avril 2013

GR 646 Etape 2

Le sentier de grande randonnée 646 (GR 646) traverse le Périgord du Nord-Est au Sud-Ouest en partant de Saint Mesmin et il arrive à Port Sainte Foy et Ponchapt.
Je décide de faire cette traversée sans me donner un calendrier dans le temps, je choisis de le faire au départ de Port Sainte Foy et Ponchapt et l'arrivée à Saint Mesmin.
La distance avoisine les 220km, je prévois de le réaliser en quatorze étapes ce qui me donne une moyenne de 15km par tronçons.

Départ du village de saint Méard de Gurson, nous contournant l'imposante église gothique au clocher carré pour déboucher sur le lavoir communal. Ce circuit alterne route et chemins, nous aurons le plaisir de ramasser avec abondance des asperges sauvages aux abords des chemins. Belle balade.

Une journée de sentier donnant droit à une semaine de santé surtout ne pas se priver.



Fiche technique

  • Lieu : Dordogne (24).
  • Rando : Etape 2 du GR 646.
  • Départ : Saint Méard de Gurson.
  • Itinéraire : Voir lien ci-dessous.
  • Cartographie : Carte I.G.N. 1735 O Montpon Ménestérol – 1736 O Vélines – 1736 E Sainte Foy la Grande.
  • Distance - Dénivelé - horaire : 15km - 170m – Compter 4h 15 sans les pauses.




Plus de détail sur L'itinéraire et son tracé ainsi que la possibilité de télécharger la trace GPS cliquer«ICI»






Au départ après contournement de l'église, nous découvrons le lavoir.




Une ferme isolée autour de champs cultivés, une harmonie.


Une potentille blanche, elles sont en abondance aux bord des chemins, la fleur s'apparente aux fraises des bois.


Un plan d'eau artificiel créé pour les besoins d'arrosage sans doute.


L'orchis mâle une des premières orchidée à fleurir dans la saison et notre première à nous pour l'année.

Les vaches nous regardent avec curiosité je pense que nous devons pas être très nombreux à passer ici.

La grande consoude se trouve au bord des rivières, dans les lieux marécageux, les fossés, c'est une plante utile et utilisée depuis longtemps, pour ses vertus thérapeutiques. En application extérieure, la consoude accélère, grâce à sa teneur en allantoïne, la formation de nouvelles cellules, aussi bien dans la peau que dans des masses osseuses.





Une superbe journée ensoleillée.

Le salsifis des près, les boutons floraux encore fermés peuvent être consommés crus dans une salade printanière. On peut aussi les préparer à la façon des asperges, légèrement passées à la vapeur. Les racines sont tendres et dépourvues d'amertumes, mais il faut les ramasser avant que la tige florale ne se développe.


La rando s'achève sur l'image de ces chevaux plus intéressés par la nourriture que par notre passage. Une belle journée et un  grand clin d'œil à dame nature.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire